La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Informez-nous!

Vous êtes invités à communiquer avec nous pour prendre part au bulletin de liaison ou pour ajouter des informations aux archives de l'Association...

 

Faites-nous parvenir des textes biographiques, des histoires de famille, des publications qui pourraient intéressées les membres, des photos anciennes, des nouvelles de vos proches, nouvelles naissances, mariages, décès, des recettes de famille, etc.

 


Pour nous contacter ou faire parvenir de la documentation :

 

Par courrier :

Association des Corriveau d'Amérique 

9, rue Champagnat

Lévis (Québec) G6V 2A7 

Par téléphone : 418-835-1127

(Nicole Corriveau)

Par courriel : nicole.corriveau@hotmail.com

 


 

Étienne Corriveau, l'ancêtre des familles Corriveau du Québec est originaire de Fontclaireau, une petite localité de la Charente, en France. Arrivé en Nouvelle-France en 1668, il s'établit dans la Paroisse Sainte-Famille, sur l'Ile D'Orléans. Le 28 octobre 1669, il épouse une fille du roi, Catherine Bureau, née en 1651 et fille de Jacques Bureau et de Marguerite Vernier, de la paroisse Saint-Jean de Paris.

  

Arrivée quelques semaines plut tôt, Catherine apporte, outre ses biens personnels estimés à cent livres, la dot du roi de cinquante livres. 

 

En 1678, le jeune couple se fixe dans la seigneurie de La Durantaye (aujourd'hui la municipalité de Saint-Vallier) où il mène une vie paisible et laborieuse

. La vie dans la jeune colonie s’avère bien difficile. En raison des maladies fréquentes, du manque de ressources et de la rigueur du climat, le taux de mortalité infantile est très élevé et l’espérance de vie ne dépasse guère cinquante ans. La famille Corriveau n’est pas épargnée. Étienne Corriveau meurt, prématurément, dans la quarantaine en 1693. Sa veuve, Catherine Bureau, restée seule avec de jeunes enfants, se remarie le 15 janvier 1695, à Simon Darme. Cette union demeure stérile. Du couple Bureau-Corriveau naissent neuf enfants dont cinq fils qui atteignent l’âge adulte. Jacques, Étienne, Pierre, Guillaume et Jean, assurent la pérennité du patronyme de leur père.

 

Aujourd’hui, les descendants de Catherine Bureau et d’Étienne Corriveau se sont établis dans la plupart des régions du Québec et on les retrouve dans diverses sphères d’activités de la vie québécoise.